Violence d’Etat et légitimation

« La violence d’Etat et sa légitimation dans l’histoire chinoise »

Séminaire de philosophie politique et d’histoire du droit

Romain Graziani (ENS de Lyon) et Jérôme Bourgon (CNRS, Institut d’Asie orientale)

 

Présentation

Ce séminaire entend dresser une chronique singulière de la violence d’Etat à travers l’histoire impériale chinoise et formuler les principaux problèmes qui se posent du point de vue de la philosophie politique comme de l’histoire du droit.

Il nous mènera de la considération des premières formes d’intervention légale sur le corps d’autrui (tatouage, port de vêtements réservés, puis mutilation) à une réflexion sur les raisons de l’invention du concept politique de Sécurité dès l’époque des Royaumes combattants (453-221 avant l’ère chrétienne).

La lecture (en traduction) et l’interprétation d’un large choix de sources (traités politiques, manuels militaires, sommes taoïstes, chroniques historiques, dialogues philosophiques, recueils d’anecdotes) permettront d’observer de quelle manière le monopole de la violence légitime dont se prévaut l’autorité politique a représenté le facteur le plus décisif dans la formation et l’expansion de l’Etat   moderne, dont le gouvernement impérial chinois offre une préfiguration exemplaire.

 

Modalités

8 séances de 3 heures réparties sur le premier semestre.

Le mardi après-midi de 14h à 17h, salle F110, ENS-Lyon, 15 parvis René Descartes, Lyon.

Calendrier des séances : Mardi 17 septembre, 8 octobre, 15 octobre, 22 octobre, 5 novembre, 12 novembre, 19 novembre et 26 novembre.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.